Image décorative : une partie de l'affiche officielle des Imaginales 2019

Retour sur les Imaginales

Il y a (déjà) deux semaines, c’était les Imaginales d’Épinal !

Les Imaginales, c’est mon second salon de cœur. Tout simplement parce que c’est celui qui nourrit l’autrice en moi.

Et cette année, elle a eu de quoi se mettre sous la dent, avec entre autres et en désordre :

— des visites préalables à Épinal et Nancy, avec plein de paons (arriver en avant, c’était le bon plan)

Paon perché dans un arbre.
Symphonie en bleu et vert… et beaucoup de bruit !

— des insomnies (pas grave, j’ai corrigé pendant ce temps là)

— des lokis en guise de monnaie (j’aime Loki d’amour)

— un speed dating avec des éditeurs qui s’est à peu près bien passé

— trop de pizzas et de crêpes lors des traditionnels restaus du soir

— deux ou trois conférences, j’ai été fainéante cette année

— 19 livres achetés (… oui, je fais pas les choses à moitié)

Deux piles de livres
Bon bah… J’ai de quoi lire, je crois ?

— un compte en banque ruiné (oups)

— une dédicace de la Famille Passiflore, juste pour la gamine que j’étais qui a grandi avec ces livres

— des tas de discussions avec les anoures de CoCyclics

— quelques discussions avec les auteurs.trices sur place, y compris ceux qui ne sont pas de CoCy, ce qui prouve qu’à force je vais perdre ma timidité

— une séance photo avec un saule pleureur de passage

Photo d'une jeune fille en robe à moitié cachée derrière une branche de saule pleureur et tirant la langue à la photographe.
Je vous assure, je suis une autrice très sérieuse. Surtout quand c’est ma Louve qui me photographie.

— une soirée contes nordiques qui a enchanté mon âme d’enfants

— des calins avec Atar qui m’avait manqué

— et bien d’autres choses encore

Bref, c’était les Imaginales. Et c’était bien. Et je reviendrai !

A l’année prochaine, Épinal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nunc dolor Praesent vel, libero ut velit, dapibus consequat. non ut id